Voilà, on y est arrivé à ces quatre mois, j'y suis arrivée. Aujourd'hui, j'ai beaucoup pensé à Elle, mais j'ai essayé de ne pas le montrer. Plusieurs fois, j'ai failli craquer mais j'ai réussi à tenir. Déjà quatre mois qu'Elle n'est plus là. J'ai l'impression que cela ne fait que deux jours que je ne L'ai pas vu. Mais je me rends compte même si c'est dur, très dur, que le manque est de plus en plus là, qu'il a dépassé la limite du supportable depuis longtemps déjà... Je me demande encore comment j'y arrive. Pour moi, vivre sans Elle m'était impossible et je ne sais toujours pas pourquoi et comment je fais. J'arrive pas à avancer, je me dis que je fais un bout de chemin, mais finalement je stagne. Son image, celle d'Elle malade, me revient sans cesse, elle ne veut pas partir. Peut-être que je parais mieux mais non, je ne vais pas mieux. Je le dis ici car je n'aurais jamais le cran de le dire tout haut. Je sais que malgré tout, les jours passeront, et ce, sans que je ne La revoit. Aujourd'hui est un jour comme un autre mais juste une date, juste le 5, me rappelle que cela fait de plus en plus longtemps qu'elle est partie. Ce jour est un jour maudit...