Hier, il faisait beau. Comme tous les jours, on se retrouve à la terrasse du Studio. Je lève la tête et je la vois, elle, cette femme que je n'avais plus vu depuis neuf mois, depuis le jour de l'enterrement. Elle est à la même terrasse que moi, je reste bloquée. Je ne sais pas pas ce que je dois faire, aller la voir ou pas. Elle, c'était la meilleur amie de ma mère, je ne sais pas si je suis prête pour la voir, pour lui parler. Je reste silencieuse, puis je prends ma décision, j'y vais avec la boule au ventre.  Elle me reconnait, commence à me parler. On discute puis la question arrive, évidemment. "Comment tu vas toi?" Question anodine normalement mais le ton qu'elle emploie laisse paraitre des sous-entendus. Ma réponse est la même que d'habitude. "Super, la fac c'est dur, j'ai recommencé à monter.." J'évite le vrai sens de cette question. Je ne l'avouerai jamais, encore moins devant elle. Je dois être forte, je dois aller bien. Je retourne à ma table. Cette rencontre m'a bouleversée mais je ne le montre pas. Pleins de souvenirs remontent, des bons comme des mauvais. La boule au ventre reste toute la journée. Cette femme, il fallait que je le revois un jour, mais je me rends compte que c'était encore beaucoup trop tôt.